Centre Culturel Angevin d'Espéranto / Anĝeva Esperanto-Asocio

Vous êtes ici  :  Accueil > Ils l’ont utilisé > Correspondance du Japon > Messages mars 2011

Le 16 mars

(source de cette traduction : site de Esperanto-Provence, où l’on retrouve aussi le texte en espéranto. Renée Triolle, qui a réalisé la traduction, indique qu’il s’agit d’une traduction "rapide".)


Ce matin j’ai finalement reçu un courriel de Monsieur Teduka qui habite dans la ville de Tagaĵoo atteinte par le tsunami. Voici ce qu’il écrit :

"Je vais bien , ma maison n’a pas été endommagée par le tsunami mais encore divers services ne fonctionnent pas. L’essence manque, j’ai donc décidé de ne pas utiliser ma voiture. Jusqu’à hier, j’ai vu de grandes flammes et les fumées à la raffinerie de pétrole. Dans les rues proches de mon domicile gisent ça et là des voitures et des camions transportés par le tsunami."

"Ce matin dans notre région il y avait beaucoup de vent. Dans la région de Toohoku, il a beaucoup neigé. Ils ont dû passer la nuit dans le froid et la solitude ! Je n’ai pas pu retenir mes larmes.Ce soir une réunion du Bureau de Kanhoo Esperanto-Ligo était prévue mais nous l’avons annulée car il n’y a plus de transports."

"Déjà de nombreuses réunions similaires ont été annulées. Les 12 et 13 mars aurait dû se tenir une grande réunion nationale des enseignants à laquelle je devais participer mais elle a été annulée. Les nombreux concours nationaux de tennis, golf,marathon,ski Etc. prévus à la fin de la semaine dernière annulés aussi. Bientôt devait commencer le concours de base-ball professionnel jusqu’en automne mais comme une des équipes est basée à Sendai et que son terrain a été endommagé, on a décidé de remettre à plus tard."

"La semaine prochaine commençait le championnat national de base-ball inter grandes écoles et nous déciderons bientôt du report ou non de l’évènement. Pour ces étudiants, participer en tant que représentants de la région est un grand rêve et un honneur, et si nous annulions la rencontre ce serait un grand choc et un désespoir pour eux."

"Mars est le mois des cérémonies de fin des cours, mais on ne peut pas organiser cette cérémonie dans beaucoup de villes. À la télévision je vois parfois les décorations déjà préparées pour cet évènement dans le grand salon d’une école que l’on utilise maintenant comme refuge. Selon le journal Asahi, dans la moyenne école de la ville de Kurihara, on a organisé la cérémonie. Déjà en 2008 ces élèves de fin d’année connurent un grand tremblement de terre et voilà de nouveau cette tragédie. Un d’entre eux, Sugaŭara Ŝun, en larmes a dit :" Je pensais qu’il n’y aurait pas de cérémonie. Tous souffrent beaucoup, donc j’avancerais d’autant plus courageusement avec de l’espoir. "

"En même temps, ces annulations causent un grand dommage à l’économie. En février était mis récemment en fonction le train rapide Ŝinkansen de Tokyo à la ville de Aomoi située à la pointe de l’île Honŝuu, mais maintenant à cause du tremblement de terre cette ligne ne fonctionne plus. On attendait beaucoup les touristes, principalement à la saison du Sakura, mais peu sont enclins à voyager dans ces tristes circonstances. Des faillites et des licenciements suivront certainement. Les conséquences du tremblement de terre seront incalculables pour notre économie."

"Comment s’occuper des morts ? Maintenant au Japon presque tous les morts sont incinérés, mais dans une telle situation de crise ce n’est pas possible parce le ministre de la santé a décidé un réglement spécial pour que l’on puisse enterrer les morts sans l’autorisation du maire de la ville ou du village, mais seulement avec le certificat de décès du médecin. Quand on ne peut pas identifier un cadavre, on le prend en photo, on conserve ses cheveux et on l’enterre. C’est triste que beaucoup d’homme finissent leur vie de cette façon."

"Concernant les réacteurs, la situation est presque la même qu’hier. On prévoyait de refroidir les réacteurs en jetant de l’eau depuis des hélicoptères, mais une mesure préliminaire de la radioactivité sur ceux-ci a été trouvée trop forte et on a renoncé à ce projet. D’après les prévisions météo il fera aussi très froid demain et il neigera dans le nord de la région."

HORI Jasuo (s-ro) hori-zonto@water.sannet.ne.jp 10-27 Simosinden Maebasi Gunma 371-0822 Japanio

- Espéranto-Angers -