Centre Culturel Angevin d'Espéranto / Anĝeva Esperanto-Asocio

Vous êtes ici  :  Accueil > Ils l’ont utilisé > Correspondance du Japon > Messages avril 2011

Le 4 avril

(source de cette traduction : site de Esperanto-Provence, où l’on retrouve aussi le texte en espéranto. Renée Triolle, qui a réalisé la traduction, indique qu’il s’agit d’une traduction "rapide".)


le 4 avril

Les pruniers du Japon sont en fleurs.

Hier, dans ma ville a fleuri le prunier du Japon. Quand la station météo constate quelques fleurs sur un arbre défini, elle annonce officiellement " les pruniers sont en fleurs". Nombreux sont ceux qui aiment organiser un pique-nique sous les fleurs. L’endroit le plus couru est le Parc Ueno à Tokyo, mais cette année la région de Tokyo a demandé de ne pas organiser de pique-niques orgiaques, aussi il y a moins de monde dans le parc que lors des printemps habituels. Moi aussi je pense que même ceux qui n’ont pas été touchés ne doivent pas vivre comme d’habitude mais penser constamment aux victimes et les aider selon leurs capacités.

Longue bataille autour des centrales nucléaires.

Le 3 avril le gouvernement a expliqué qu’il n’était pas possible de laisser la radio-activité s’enfuir des réacteurs et qu’il fallait trouver d’urgence une solution mais il faudra au moins quelques mois.

Actuellement dans la centrale de Fukushima on déverse une grande quantité d’eau (déjà plus de 30000tonnes) pour refroidir les réacteurs et cette eau, chargée d’une radio-activité intense se déverse d’abord dans les constructions couvertes puis dans la mer. La compagnie d’électricité Tokyo essaie de remettre en route le système de refroidissement des réacteurs. Si on réussit, on pourra faire circuler suffisamment d’eau et garder les réacteurs en état de sécurité d’"arrêt à basse température" avec de l’eau au-dessous de 100°. C’est "l’état parfait" pendant lequel on peut refroidir les déchets avec de l’eau en circulation et dans les réacteurs et les piscines.

Pourtant le chemin est encore long et pénible. On doit d’abord récupérer l’eau accumulée sous les constructions, puis mesurer la radio-activité pour juger si les ouvriers peuvent y travailler, et troisièmement réparer les parties endommagées des réacteurs. Pendant ce temps il faut continuer à déverser de l’eau dans les réacteurs, et à cause de cela, l’eau va à la mer et pollue le milieu naturel .(d’après le journal Asahi du 4 avril)

Hier soir à 19.05 (heure locale) on a commencé à déverser 11500 tonnes d’eau faiblement polluée dans la mer. Sur le terrain de la centrale il n’y a aucun endroit ni aucun bassin pour conserver l’eau fortement radioactive , donc il faut d’abord vider les réservoirs, en rejetant à l’extérieur l’eau faiblement radioactive pour pouvoir la remplacer par de l’eau plus radioactive. On utilise ce moyen comme solution d’urgence.

Travailleurs étrangers dans tout le Japon

Dans la ville de Sendai, l’usine à gaz a été attaquée et fortement endommagée par le tsunami. Du coup, 358781 foyers ont été privés de gaz . Sans gaz on ne peu pas chauffer l’eau ou cuisiner. Pour réparer le système, il faut controler 4800km de canalisations. Actuellement 2700 travailleurs étrangers de 27 compagnies de gaz sont venus sur place. Lors du trembkement de terre de hansin en 1995, 860000 foyers avaient été privés de gaz et il avait fallu 3 mois pour tout remettre en service.

Don de 10 milliards de yens.

Le président de la compagnie Softbank, Monsieur Son Masayosi, a fait un don personnel de 10 milliards de yens et dans les années à venir, jusqu’à sa retraite il fera don de son salaire ( 180 millions en 2009) Il espère que l’argent aidera les orphelins. En outre la compagnie Softbank qui travaille dans le domaine d’internet et des téléphones portables a fait don d’un milliard de yens. Je ne m’interessais pas particlièrement à ces affaires et il me semblait que c’était un homme suspect mais je dois confesser mon erreur. Bien qu’il soit très riche, s’il n’avait ni sincérité ni courage, il n’aurait pas donné autant d’argent. Il me vient à l’esprit que son prénom signifie "équité" et il se conduit comme l’indique son nom.

3- les bougies des pauvres.

Ma femme et moi avons déjà donné de l’argent mais, un peu comme Monsieur Son nous avons décidé de donner 20% de notre argent de poche chaque mois. C’est ce que nous appelons "les bougies des pauvres". Actuellement beaucoup de bougies illuminent le monde avec 150 milliards de yens de dons.

On a trouvé 78 disparus . L’opération conjointe entre la Défense Passive et l’armée américaine s’est achevée hier. Après trois jours de recherche, on n’a trouvé que 78 disparus. Il manque encore plus de 18000 personnes. Où sont-elles ?

HORI Jasuo (s-ro)

- Espéranto-Angers -